Ecoulements complexes du picolitre au microlitre

Sous écoulement, les systèmes de la chimie et de la physico-chimie ont généralement les propriétés de fluides complexes (rhéologie non linéaire). Leur manipulation à des échelles microscopiques révèle une véritable richesse dynamique, qui couple souvent l’échelle de l’écoulement à celles de texture du fluide (1 – 10 µm), ou qui est alors complètement gouvernée par des effets surfaciques.

Dans ce contexte, nous développons des systèmes microfluidiques modèles pour étudier {spécifiquement} le comportement des fluides complexes (effets géométriques, surfaciques, etc.). Une grande part de notre activité concerne {le trafic de gouttes sur des réseaux microfluidiques} (systèmes diphasiques). Ces gouttent servent en effet de microréacteurs pour la chimie, et la gestion d’un grand nombre d’entre elles dans des réseaux complexes (incorporant de nombreuses fonctionnalités : préparation, dilution, mélange, etc.) est un problème hydrodynamique complexe, non-linéaire, avec de véritables enjeux appliqués.