Filaments superparamagnétiques obtenus par complexation électrostatique contrôlée

Les forces électrostatiques attractives permettent de fonctionnaliser des
nanoparticules et de les combiner entre elles afin de former des agrégats de tailles
et de morphologies très diverses. Je vous montrerai que l’on peut contrôler ces
forces attractives entre nanoparticules d’oxyde de fer (?-Fe2O3) et polyélectrolytes
de charges opposées (homopolymères ou copolymères à blocs) afin de former des
agrégats de tailles et de morphologies contrôlées, en modulant les interactions
électrostatiques attractives par l’utilisation de sel. De cette façon, nous sommes
capables, en une seule étape, de synthétiser des agrégats sphériques de plusieurs
dizaines, voire centaines de nanomètres, ou encore des agrégats à très forte
anisotropie (filaments : longueur : 10 µm ; diamètre : 200 nm). Les filaments ainsi
formés conservent les propriétés magnétiques des nanoparticules qui les composent.
Comme ces interactions attractives sont non spécifiques, il est possible d’assembler différents types de particules pour former des filaments multifonctionnels.

image Fresnais