Des fractures et des plis

Au cours du séchage, les milieux tels que les boues, vernis, peintures subissent différentes transformations physico-chimiques ainsi que d’importantes déformations sous l’effet des contraintes de rétraction. Un grand nombre de processus peuvent ainsi apparaître : formation de fractures, décollement revêtement/substrat, formation de plis, cloques,…

Ces processus apparaissent à différentes échelles et présentent en particulier un grand intérêt pour les tableaux de Maîtres (rénovation, authentification, techniques des peintures). Deux systèmes modèles seront présentés afin d’étudier de telles instabilités. D’une part les suspensions aqueuses de particules colloïdales qui, au cours de l’évaporation du solvant, conduisent à la formation d’un gel fragile, siège de fortes contraintes mécaniques. D’autre part une goutte de solution d’un polymère vitreux à température ambiante qui, au cours du séchage, subit des déformations variées en relation avec les problèmes d’instabilités de coques minces.

Contact: Ludovic Pauchard, FAST
bat 502 Campus Universitaire d’Orsay
91405 Orsay cedex
tel: 01 69 15 80 49
fax: 01 69 15 80 60