Courbure spontanée de films minces de polydimethylsiloxane : mécanismes et applications

Le phénomène d’enroulement spontané de films minces de polymères est exploré comme une voie alternative pour la fabrication de systèmes microfluidiques.

Brièvement, des films minces de polydiméthylsiloxane sont exposés à un plasma d’oxygène, ce qui a pour conséquence d’oxyder et de rigidifier leurs surfaces. Lorsque ces systèmes sont exposés à certains solvants en phase gazeuse, le PDMS non-oxydé gonfle. Cela mène à l’auto-enroulement des films et donc à la formation de capillaires. Ce mécanisme est intéressant pour la fabrication de canaux microfluidiques car ce qui deviendra la surface interne desdits canaux peut-être caractérisé et fonctionalisé avant l’enroulement.