Nos tutelles

CNRS Université de Bordeaux Solvay

Rechercher




Accueil > Séminaires > Archives > Archives 2012

De la sélection de souche à la production massive de microalgue par hétérotrophie et mixotrophie

Khadidja Romari, Fermentalg (Libourne)

par Mignard Emmanuel - publié le

Jeudi 5 juillet, 14h

Les microalgues ont été longtemps considérées comme une communauté strictement autotrophe du point de vue de son caractère photosynthétique et de ses besoins en carbone. Des espèces microalgales sont en effet capables d ??assimiler directement le carbone organique, soit dissous par osmotrophie, soit particulaire par phagotrophie. La mise en évidence de l ??activité hétérotrophe microalgale en culture axénique est bien documentée depuis les années 70s. Il en ressort qu ??un nombre appréciable d ??algues peuvent assimiler et utiliser pour leur croissance des composés organiques dissous, comme source de carbone et d ??énergie, à la fois à en présence de lumière (mixotrophie ou photohétérotrophie) et à l ??obscurité (hétérotrophie). Les microalgues peuvent être valorisées dans de nombreux secteurs. On dénombre aujourd ??hui environ 8 secteurs d ??applications potentiels : l ??aquaculture ; la nutrition humaine et animale ; la cosmétique ; la santé ; chimie verte ; la bioénergie et bio-remédiation.
Cette intervention portera sur notre expérience dans la sélection de souche de microalgue ainsi que le développement de procédé de culture par hétérotrophie et mixotrophie.